Mardi 17 août 2021

Je me souviens du vent glacial et des reflets sur l’eau. Les montagnes se précipitaient dans les eaux du fjord.

J’étais comme seul sur mon embarcation, les yeux transpirant la beauté de cette nature sacrée. Tout me remuait beaucoup plus que les vaguelettes présentes. J’étais à la fois roi du monde et moins que rien. Si petit à l’extérieur, un univers de royaumes à l’intérieur.

Hier était l’hiver et demain serait le printemps. Souvent je m’enfuis au pays de Milford Sound.

|17/08/2021|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :