Mardi 14 septembre 2021

J’ouvre des yeux engourdis de sommeil. Je découvre à taton un univers embué par mon regard encore endormis. Je suis dans une tente où il fait déjà clair. La fraîcheur me saisit au visage et je garde mon corps enroulé de couvertures broussailleuses. À mes côtés repose un brin de tendresse assoupi. Je devine un souffle au roulis de son majestueux manteau de nuit. Vu d’ici les rêves parcourent encore les traits de son front. Je m’approche furtivement jusqu’à sentir un cœur étranger battre au travers des toiles. Je l’attrape de mes bras et c’est tout un monde qui s’éveille. Entre deux battements de cils naissent des yeux paysages. Ses regards tombent en moi. Le ciel s’invite dans notre abris d’étoffes. Aujourd’hui commence ainsi, emmêlé de sourires aux reflets flamboyants d’un automne précoce.

|14/09/2021|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :