Mardi 7 septembre 2021

J’ai chaud, j’ai tellement chaud. Je bois toute l’eau de mon corps et m’assèche en quelques respirations. Je fonds et mes excès dégoulinent. Je ne retiens plus rien en moi, tout fout le camps. Je rétrécis jusqu’à ce que plus rien de visible ne reste. Je deviens une tige et disparais derrière le moindre poteau. Un coup de vent m’arrache, un rayon de soleil me brûle. Je suis un résidu d’humain qui crève la chaleur et pourtant je vis dans le luxe. L’air climatisé ne me suffit plus et j’en chiale. Je redeviens opulent, exécrable et vain. Je suis un odieux personnage qui n’a de cesse de se lamenter sur son sort alors que tout va bien sous une canicule passagère. Je m’hydrate avec ce que je peux. Je n’en prends pas assez par fainéantise et je jette la faute sur le reste. Je ne suis vraiment pas très beau comme ça, tout suant de mauvaise fois.

|23/08/2021|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :