Mardi 7 décembre 2021

J’ai les yeux pétillants d’une fatigue accumulée. Certains de mes muscles se tordent sans vouloir se remettre en place. Je m’étire, provoque un bâillement généreux, me masse. Je me sors de l’éveil pour trouver un état plus reposant. Je joue à sombrer dans un rêve comme on tombe en amour. J’y vais par coups d’œil furtifs, détours de regards mal dissimulés et pincements de cœur. Je cherche à séduire la forme qui m’appelle, cette brume attendrissante, ce cocon délicat. Je l’enlace comme je voudrais qu’elle m’attrape et je la serre sans détour. Ça y est, je suis sur la pente glissante. Je fonds comme cette guimauve au coin du feu. Mon corps grandit pour accueillir des royaumes plus grands. Des images bouillent à l’intérieur qui classent, crient, créent. Je rêve plus que je dors.

Mes yeux pétillent encore au réveil.

|06/12/2021|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :