Mardi 26 juin 2018

Les planteurs de clous (2)

Aujourd’hui, j’ai développé une nouvelle technique pour lutter contre les spécialistes du plantage de clou. C’est une amie à moi qui me l’a soufflée : dorénavant, je me balade toujours avec une bûche – dans la poche ou en pendentif autour du cou – et lorsque quelqu’un essaye de m’agresser d’un coup de masse, je lui présente gentiment le dit rondin afin que sa pointe malheureuse vienne se planter dans du bois. La technique est très simple et au combien efficace ! Plus besoin de subir les affronts rabaissant que tout un chacun aime partager avec le premier venu ; c’est la bûche qui prend tout. Et le temps la voit se charger de pointes à têtes plates qui lui donnent à la fois du style et un certain poids. Ce qui est toujours mieux que des entailles sur une peau déjà asséchée par les affres de la vie. Et puis des bûches, ça se remplace facilement ! Une fois la votre trop lourde à porter, il suffit de s’en débarrasser ou de la donner à quelqu’un à qui il resterait des clous à planter.

Ainsi, je peux bafouiller, trébucher, me tromper, avoir des petites défaites ou des petites réussites, échapper quelque chose… avec un bon stock de bois, je n’aurais plus jamais froid !

|texte du 04/03/18|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :