Mardi 23 octobre 2018

J’ai du vague à l’âme, une tempête de vent dans le cœur et un ciel partiellement dégagé avec possibilités d’averses dans la tête. J’ai pas pris mon imperméable, je ressens tout le chaud et le froid. Je vis dans l’instant parce que j’ai cassé ma boussole. Je recherche juste un nord sur lequel m’arrêter. Une toile pour m’abriter. Et de la paille pour me reposer. 

Je fais du feu avec des bouts de temps passés, qui éclairent un avenir proche, l’espace présent qui me contourne. 

|texte datant sûrement d’un jour de mai 2016|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :