Mardi 4 décembre 2018

Fatigue

Mes yeux bercent vers un couchant.

Mes idées se déposent en fines particules.

Mon corps détendu spasme sporadiquement.

Les sons alentours se feutrent

et les lumières vacillent puis fondent.

Je m’enfonce dans un monde mou et coloré,

rempli d’instants impalpables.

Ici la logique est indépendante

et les aventures sont éphémères.

Je quitte le monde pour l’oublie.

Je pars en rêveur vers un autre lendemain.

|texte du 09/04/17|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :