Mardi 12 février 2019

Pourquoi tous ces textes ont souvent une teinte si terne ?

Parce que je ne sais pas dire les mots troubles. Parce qu’ils restent à germer en moi. Les peurs, les doutes, les colères, les incompréhensions, les malentendus, les désaccords profonds, et d’autres… tous ces maux que je ne sais articuler en phrases prononcées.

Tout le gris, je l’écris.

|texte de ce jour|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :