Mardi 19 février 2019

Je rêve. Ça m’arrive plus souvent que prévu. De nuit comme de jour, j’exerce mes habilités de rêveur. Endormi la nuit, éveillé le jour, j’aiguise ma volonté à marcher les yeux fermés, l’esprit lointain. Je suis un somnambule diurne, un ermite en pyjama et pantoufles. Je me promène la tête en l’air sans aucun mépris. Dans la lune je fais des projets scintillants, je bâtis des mondes que l’on espère parfois, j’imagine des songes d’antan où sonnent à temps des carillons centenaires qui ramènent au souvenir la mémoire perdue des moments heureux. Je me conte à moi-même en comptant les mutins annonciateurs de changement. Je rêve d’un hier qui se réaliserait demain. 

|texte écrit en 2017|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :