Mardi 17 mars 2020

Que dire dans ce brouhaha ? Quels mots font plus de sens que tous ceux qui font trop de bruit aujourd’hui ?

Tout seul dans l’état suspendu des choses, j’ai peur. Un écho silencieux rebondit sur les murs de ma cachette pendant que dehors tremble l’absence du monde.

Attendre, il n’y a rien de mieux à faire. Attendre et écouter les murmures des inquiets, inspirer les pessimistes, rendre raisonnable les optimistes…

Et lâcher prise, parce que je pense que le monde ne sera plus jamais comme avant. Il y aura un après et c’est peut-être l’opportunité de choisir qu’est-ce qu’on veut en faire. Le faire pour de vrai cette fois.

On a du temps pour se repenser depuis nos cabanes connectées. Du temps pour se panser sans dépenser, trouver en dedans les richesses de la simplicité et ré-ouvrir les portes de l’imaginaire. Si on n’y arrive pas, les enfants ont les clés.

Courage, amour et surtout ARRÊTEZ DE PANIQUER LES DÉBILES !!!

Peace

|17/03/2020|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :