Mardi 19 janvier 2021

Les gens marchent parce qu’ils ont faim. Je lis des pancartes sur lesquelles il y a marqué : «Je vois la vie en pause». Ma pauvre Edith… Il n’est aujourd’hui plus facile d’inspirer.

Autour de moi ça chante, ça crie, ça parle haut et bas. Il y a de la vie ici, des gens colorés, maquillés, vêtues de colifichets. Il y a du monde, ça faisait longtemps. Nous nous avançons contre le désenchantement. Nous artistes, artisans, joueurs, écriveurs, technifaiseurs… Les temps sont plus durs depuis que certaines portes restent closes. Je me sens un peu plus vide tous les jours mais nous sommes toujours là. Alors ça pétarade, ça trombone, ça explose puis ça se tait. Un chœur prend corps et donne une voix mélodieuse à la foule. L’écoute est magifique ! On se prend par le cœur, parce qu’on aimerait rêver éveillé.

|19/01/2021|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :