Mardi 9 février 2021

Il aura fallu si peu de mois pour me mettre à terre, pour enterrer mes espoirs et faire naître un air terne dans mes yeux allumés. Quelques mois pour me faire douter de trop de choses et avant tout de moi. Presque une année sans jouer, une année dans une espèce de stupeur, englué de sidération, d’attente, à tenter de bâtir un château de cartes face à des discours plein de vent. Plein de moments à me perdre et plein de moments à me retrouver. Un changement de temporalité – plus de temps dans moins de temps. Du temps à essayer de cultiver les choses simples comme un sourire sur mon visage. Faire autre chose avec plaisir mais toujours penser à cet autre moi qui s’épanouit au travers du spectacle vivant.

Et puis cette belle parenthèse : de la famille, des amis, des moments et des rencontres inoubliables.

Il aura fallu si peu de jours pour recommencer à apprendre ce que je savais déjà, pour relire les messages de mon corps, balayer les pièces un peu poussiéreuses de mon cerveau et inviter du monde à ma boom. Quelques jours pour réinviter mon joueur, prendre des dispositions face à mes propres jugements et ne rien faire d’autre qu’être et respirer sur un plateau. Un voyage intemporel – des années de bonheur dans quelques heures à danser, en portant de vieilles fringues trouvées par terre, des couleurs déposées sur mon visage et un bout de cuir rouge sur mon nez. Du temps à recoller mes morceaux dans les bras et les regards de parfaits inconnus. Des prénoms avec qui j’ai appris à chanter pour sauver le monde. De nouvelles personnes dans mon cœur et des perles autour de mon cou, comme un collier fait de grains de sable chaud.

J’ai entendu parler de voyage, j’ai écouté les histoires d’ici, j’en ai vécu quelques unes. Je tourne encore une page et je continue l’histoire.

|05/02/2021|

2 commentaires sur “Mardi 9 février 2021

Ajouter un commentaire

  1. Quoi que tu fasses, fait le pleinement…Je sais que c est le cas, tu es une belle personne n.en doute pas. Remplis tes yeux ton coeur ton àme du tout, partage le quant tu peux. Comme je te l ai déja dit point d endroit où tu ne puisses poser ton corps, ton esprit tes histoires. Je suis là si tu en a besoin ou pas…Je voyage rencontre à travers toi. Je t écoute, te vois, même à mille lieux de nous. Je t embrasse et soit serein mon neveu, vie pleinement chaque instant…gros bisous

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :