Mardi 21 décembre 2021

J’ai entendu qu’ils ont fermé les théâtres, une histoire de feu ou d’incendies. Je n’ai pas bien compris. Ils ont dit «une flambée des K» mais je ne sais pas ce que ça veut dire, certainement une histoire de fou. Déjà que les théâtres avaient plein d’escaliers qu’il fallait monter. Si j’avais manqué l’ascenseur social, je devais passer par les grandes marches ils ont dit. Mais bon, peut-être qu’elles auront brulé et qu’après ça tout sera plus simple. En tout cas, les acteurs ils doivent être bien embêtés. Peut-être qu’ils jouent tous seuls chez eux. Et les actrices elles jouent toutes seules chez elles. Chacun sans chacune. En fait après, ils devraient arrêter de mettre des portes aux théâtres et surtout des escaliers, oui surtout des escaliers. Comme ça on ne pourrait plus fermer les théâtres et on pourrait entrer dedans très facilement. Il y aurait des actrices, des acteurs et même d’autres gens.

Apparemment il y en a ils ont des brevets et ils y tiennent très fort. Ils s’y accrochent avec des gros cadenas parce que les brevets ça rend plus riche que les riches. Et les chefs ils aiment bien les riches parce qu’ils ont des piscines et c’est pratique pour la canicule. Alors les chefs ils disent : «T’inquiète Albert tu peux garder ton brevet. Dis moi, j’ai pris mon maillot, j’peux faire une longueur ?» Le chef il profite de la piscine parce qu’il est stressé. Il a peur de «la flambée des K». «La flambée des K» je pense que c’est un peu comme une religion. Il y en a qui y croient, il y en a qui n’y croient pas mais ça existe pareil. Apparemment les pratiquants se réunissent dans les théâtres – c’est pour ça qu’ils les ont fermés – pour ne pas que ça se reproduise trop fort.

Mon voisin Michel il dit que les chefs auraient dû ouvrir les brevets et pas fermer les théâtres. Il leur envoie une lettre par jour pour leur faire une piqûre de rappel. J’ai dit à Michel que s’ils n’ouvraient pas les brevets peut-être qu’ils n’ouvrent pas non plus leur courrier. J’ai l’impression qu’ils préfèrent fermer. Ils ferment des lits, ils ferment des gyms, ils enferment des gens, ils ferment des fermes peut-être. Ils disent qu’ils veulent être fermes. S’ils continuent ils vont me faire fermer ma télé. Moi je préfère le chocolat de toute façon. J’en mange des kilos parce que c’est trop bon ! Je le fais tremper dans ma bière qui est bien ouverte et j’engloutis tout. Maintenant je ne me sens pas très bien. Peut-être que j’ai attrapé quelque chose, un je ne sais quoi. Ça fait comme un trop plein qui fait sentir vide, tu vois ? Ça étourdit comme quand tu cours très vite d’un côté, puis de l’autre, puis tu reviens, puis tu repars, tout ça très vite et en mangeant beaucoup de chocolat. Je sens comme un poids écœurant mais c’est peut-être juste moi.

J’espère qu’elles seront grandes les portes ouvertes des nouveaux théâtres, pour faire entrer du monde et surtout pour faire sortir le dégoût de moi.

|21/12/2021|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :