Mardi 22 février 2022

Des fois le soir je me demande pourquoi il n’y a pas assez d’heures dans une journée. Pourtant je me dépêche chaque jour d’accomplir et me défaire de ces tâches qui traînent sur la liste. Je fonce au travers de ces devoirs sans voir le reste, tête baissée traversant le temps jusqu’à la nuit. Même là je continue, je m’effectue jusqu’à ce que mes yeux fatigués m’envoient au tapis. Je regarde l’heure tardive et cherche où j’ai bien pu mettre ma vie là dedans.

Des fois le soir je me demande si j’ai respiré aujourd’hui. Je comble les instants en empilant des choses les unes sur les autres. Je m’affaire à multiplier le nombre d’actions que je peux réaliser en même temps. Je gagne en vitesse et en efficacité, j’en deviens un expert. Ma tête est encore prise quand arrive le soir. Je rumine sur la procrastination ; il me reste tellement de temps demain. Je me dis que si je suis vivant c’est que j’ai dû respirer à un moment.

Des fois le soir je me demande qui je suis, ce que je fais et si j’aime ça. Je me pose la question si je m’aime avant de tomber dans l’autre monde. En fait je ne sais pas quoi répondre à tout ça parce que je n’ai pas le temps. Il se passe un instant et je suis déjà happé par une activité, par un flot de pensées ou par tout ce qu’il reste à faire. Je pourrais même commencer à investir dans des univers virtuels alors à quoi bon s’encombrer de questions.

|22/02/2022|

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :