Mardi 28 décembre 2021

Je regarde trop vers hier, à en être captif. Je guette chaque instant de nostalgie pour m'en contenter. Le prisme d'un monde meilleur parce que c'était mieux avant. J'acquiesce quand on me sert de vieilles recettes même si la soupe est indigeste. Je m'enorgueillis d'être du Pays des Lumières. Il n'y a pourtant pas de sang impur...

Mardi 21 décembre 2021

J'ai entendu qu'ils ont fermé les théâtres, une histoire de feu ou d'incendies. Je n'ai pas bien compris. Ils ont dit «une flambée des K» mais je ne sais pas ce que ça veut dire, certainement une histoire de fou. Déjà que les théâtres avaient plein d'escaliers qu'il fallait monter. Si j'avais manqué l'ascenseur social, je devais passer par les grandes marches ils ont dit. Mais bon, peut-être qu'elles auront brulé et qu'après ça...

Mardi 14 décembre 2021

Longs violons qui dégoulinent. Les trottoirs débordent des oublis de la veille. Arrachés par le vent, ils voguent dans la ville, envahissent les boulevards. Ils se traînent d'un pas lâche et vomissent sur le paysage. Je les piétine indifférent, tentant de racler ma semelle contre le sol pour y déloger...

Mardi 7 décembre 2021

J'ai les yeux pétillants d'une fatigue accumulée. Certains de mes muscles se tordent sans vouloir se remettre en place. Je m'étire, provoque un bâillement généreux, me masse. Je me sors de l'éveil pour trouver un état plus reposant. Je joue à sombrer dans un rêve comme on tombe en amour. J'y vais par coups d’œil furtifs, détours de regards mal dissimulés et pincements de cœur...

Mardi 23 novembre 2021

Les étoiles brillent loin là haut, dans le vide solitaire de l'absence de monde. Elles me rappellent à quel point je suis entouré, il y a des âmes passantes et d'autres attendries...

Mardi 9 novembre 2021

Il y a un point dans l'espace quelque part où tu es. J'imagine ce lieu qui t'accueille loin d'ici. J'envie cet air qui caresse tes avants bras dénudés. Je voudrais avoir une de ces paires d'yeux qui là bas te croisent. Être là où je ne suis pas, dans le brouhaha des villes américaines...

Mardi 2 novembre 2021

Je me lance parce que je ne savais pas où aller dans mes mots. Ça arrive quand je me sens vide ou qu’au contraire je me sens trop plein. Dans les deux cas, c’est avec le souffle coupé que je m’écris. C’est le problème récurrent du que raconter, du quoi...

Mardi 26 octobre 2021

Des fois je remplis ma tête parce qu'il faut trouver LA bonne idée. Je creuse à fond et décortique chaque détail de chaque chose dans l'espoir de tomber dessus. Je recherche, j'inspecte, je guette. J'en saisi quelques unes pour les examiner...

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑