Mardi 21 septembre 2021

Je me demande quelle va être la prochaine grande tempête et ce qu'elle va pouvoir encore engloutir de mon univers. Je suis sagement assis à contempler ce à quoi je pourrais m'accrocher pour lui résister. Je lance des ancres ici et là, je m'attache à celles et ceux qui comptent pour moi...

Mardi 14 septembre 2021

J'ouvre des yeux engourdis de sommeil. Je découvre à taton un univers embué par mon regard encore endormis. Je suis dans une tente où il fait déjà clair. La fraîcheur me saisit au visage et je garde mon corps enroulé de couvertures broussailleuses. À mes côtés repose un brin de tendresse assoupi. Je devine un... Lire la Suite →

Mardi 7 septembre 2021

J'ai chaud, j'ai tellement chaud. Je bois toute l'eau de mon corps et m'assèche en quelques respirations. Je fonds et mes excès dégoulinent. Je ne retiens plus rien en moi, tout fout le camps. Je rétrécis jusqu'à ce que plus rien de visible ne reste. Je deviens une tige et disparais derrière le moindre poteau.... Lire la Suite →

Mardi 24 août 2021

Je ris tout seul dans ma cuisine. Je suis tout seul quand je laisse sortir ce flot d'excitation qui vient comme de nul part. Il y a ce feu quelque part en moi, ce frémissement pas toujours palpable. Cette envie bouillonnante que j'apaise...

Mardi 17 août 2021

Je me souviens du vent glacial et des reflets sur l'eau. Les montagnes se précipitaient dans les eaux du fjord. J'étais comme seul sur mon embarcation, les yeux transpirant la beauté de cette nature sacrée. Tout me remuait beaucoup plus que les vaguelettes présentes. J'étais à la fois roi du monde et moins que rien.... Lire la Suite →

Mardi 10 août 2021

Il y a des choses qu'on oublie. Des événements passés qui disparaissent de notre tête. Je me souviens d'un contexte, peut-être de quelques éléments du décors mais tout le reste s'est évanouie. Il n'y a que le présent qui reste inlassablement pendant que le passé de nos esprits glisse vers un ailleurs introuvable...

Mardi 3 août 2021

Je m'ennuie derrière cet écran qui rend mon teint blafard. J'ai le moral dans les chaussettes et le goût de répandre mon cafard. L'étaler sur les murs de la cuisine pour que rayonne le triste bordel. Je voudrais foutre le camps de mes pantoufles confortables. Casser un peu des trucs...

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑